Par 30 mars 2014

Salaire minimum : aussi à l’Université!

afficheassit

Notre tract/affiche (PDF)

Dans une période où la précarité et les bas salaires sont en débat, l’Université n’échappe ni à l’une ni aux autres.

À l’Université de Lausanne, des dizaines d’étudiant-e-s sont utilisé-e-s pour faire du travail administratif, d’aide aux étudiant-e-s, de soutien à la recherche. Ils/elles sont qualifié-e-s. Mais ils/elles sont sous-payé-e-s.

Nous exigeons la revalorisation immédiate des assistant-e-s étudiant-e-s. Aujourd’hui leur salaire équivaut à 17,80 frs/h, brut, parfois avec bachelor, voire master. En comparaison avec l’Etat de Vaud, ils/elles sont payé-e-s 2x moins (avec un bachelor). L’Université fait appel de plus en plus souvent à ce type de personnel. Dans certaines facultés, il faut justifier l’engagement d’un-e chargé-e de recherche d’appoint plutôt que d’un-e assistant-e étudiant-e.

Au nom de quoi sont-ils/elles payé-e-s moins?

Parce qu’ils/elles sont jeunes, parce que ce serait une «plus-value» sur leur CV. La route pour arriver à un emploi stable, avec des conditions décentes de travail, de statut et de salaire, est toujours plus longue, dans la recherche, comme ailleurs. Les obstacles se multiplient (stages bidons, CDD, etc.).

Être jeune aujourd’hui, cela signifie «investir» dans sa carrière pour valoriser son «capital humain», quitte à travailler gratuitement, à être sous-salarié-e sur de longues périodes. Il faut s’opposer cette politique de chantage permanent : «c’est pour votre bien futur, soumettez-vous à la précarité».

Il est inacceptable que l’institution qui délivre les diplômes les dévalue et les déconsidère pareillement. L’Université doit donner des conditions de travail et de salaire décentes. Il faut en finir avec cette stratégie de précarisation de la recherche.

Nous exigeons que les qualifications et les diplômes soient entièrement reconnus et rémunérés en conséquence. Cette politique qui consiste à profiter du savoir des salarié-e-s sans les payer doit cesser.

Le principe c’est l’égalité de traitement au mieux disant. Par comparaison, l’Unil doit s’adapter immédiatement aux classifications en vigueur à l’Etat de Vaud dans le même domaine (enseignement). Soit (13ème inclus):

  • Salaire de base : 25.1/h
  • Avec bachelor : 34.4.-/h (classe 9)
  • Avec master : 40.4.-/h (classe 11)

Parce qu’il ne s’agit pas de donner d’une main et de reprendre de l’autre : cette revalorisation doit s’accompagner d’une augmentation proportionnelle des fonds de recherche.

Faisons monter les revendications

Assistant-e-s étudiant-e-s : avançons ensemble pour ces revendications. Nos quatre prochaines permanences y seront consacrées, passez sans autre:

Lundis 31 mars et 7 avril, 11h30-14h,
à la CAP, Anthropôle, UNIL

Jeudis 3 avril et 10 avril, 18h-19h30,
à la Maison du Peuple, Pl. Chauderon 5.
ou contactez-nous à info@sud-ep.ch

Nous appelons les étudiant-e-s et le personnel de l’Unil à se mobiliser contre cette politique d’austérité et de précarisation des conditions de travail dans la recherche.

Le syndicat SUD Étudiant-e-s et Précaires a écrit aujourd’hui aux autorités (Conseil d’Etat et Rectorat de l’Unil) pour qu’elles ouvrent rapidement une négociation pour la revalorisation des assistant-e-s étudiant-e-s. Des centaines d’affiches et quelques milliers de tracts vont être diffusés aujourd’hui à l’Unil, pour dénoncer cette situation.

Comparatif : salaire horaire brut, 13ème inclus si existant, vacances/fériés non-compris

tableauassist

Sources : 

UNIL : Barème assistant-e-s 2014

EPFL : Directive sur les assistant-e-s étudiant-e

Assistant-e étudiant-e à l’Etat de Vaud : Exemple de contrat

Etat de Vaud : Echelle des salaires 2014

Calculs :

UNIL : Assistant-e-s étudiant-e-s

Indemnité : 81.55 frs la demi journée. Vacances comprises, sans 13ème.
Temps de travail à 100% : 41,5 h par semaine (LPERS), soit 4,15 h la demi-journée.
Soit indemnité horaire de 19.65 frs (81.55/4.15).
Soit équivalent salaire brut sans les vacances (5 semaines comme à l’Etat de Vaud par équivalence) : 17.76 fr/h (17.76 + 10.65% = 19.65)

EPFL : Assistant-e-s étudiant-e-s

Salaire horaire : 24 frs. Vacances (4 semaines, 8.33%) et fériés compris (2.27%), sans 13ème. (Directive sur les rapports de travail des assistants-étudiants, des assistants de construction et des assistants temporaires à l’EPFL, art. 8)
Salaire horaire brut sans les vacances et les fériés : 21.70 frs. (21,7 + 21,7*8.33% + 21,7*2.27% = 24)

Etat de Vaud : Bachelor dans l’enseignement

Classe 9, échelon 1 : 74 139.-/an, 13ème inclus.
Soit : 6178.25 par mois (74139/12), 1426.85 par semaine (/4.33), 34.38 par heure (/41.5), 13ème inclus.

Etat de Vaud :  Master dans l’enseignement

Classe 11, échelon 1 : 87 174.-/an, 13ème inclus.
Soit : 7264.5 par mois, 1677.7 par semaine (/4.33), 40.43 par heure (/41.5) , 13ème inclus.

Catégorie(s) : Communiqués de presse, Vaud

Comments are closed.