Par 10 décembre 2019

Maintien de la session d’examen d’août !

D’après nos informations, le Conseil de la Faculté de SSP de l’UNIL aurait l’intention de supprimer la session d’examens d’août lors de sa séance de ce jeudi 12 décembre 2019.

Cette décision aurait pour conséquence d’imposer aux étudiant-e-s de passer l’ensemble de leurs examens annuels ou du semestre de printemps à la session de juin, sans possibilité de scinder leur session en deux afin de répartir la charge de travail. Ce faisant, la suppression de la session d’aout intensifiera la charge de travail des étudiant-e-s durant la période des révisions et des rendus de séminaires qui précède la session de juin.

Cette décision mettra en difficulté les étudiant-e-s qui travaillent durant leurs études, particulièrement les plus précaires, qui d’ailleurs, s’ils choisissent de passer leurs examens en août, ne le font pas par une aversion particulière pour les vacances d’été, mais bien parce qu’ils n’ont pas d’autre manière de réussir leur année qu’en scindant leurs examens en deux sessions !

Lorsque l’horaire continu, c-à-d la suppression des pauses de midi, a été introduit pour le semestre d’automne 2019, la Direction a justifié sa décision par l’augmentation du nombre d’étudiant-e-s. C’est sans doute derrière un alibi de ce genre que se cachera le Conseil de Faculté de SSP. En fait, il ne s’agit de rien d’autre que d’une mesure à peine cachée de sélection sociale, une forme de numerus clausus, visant à se débarrasser des étudiant-e-s les plus précaires, en durcissant les conditions de passage des examens.

Et c’est, surtout, une attaque sur un droit que nous avons acquis parce qu’il correspond à la réalité de nos vies (cumuler études, job et éventuellement famille). Notre droit à trois sessions, c’est la garantie de pouvoir nous former, c’est assurer l’accès démocratique à la formation supérieure. C’est la moindre des choses.

Si les profs ont trop de boulot, qu’elles/ils demandent d’engager du personnel, nous les soutiendrons ! Les étudiant-e-s ne paieront pas le prix de leur surcharge de travail, ni d’ailleurs celui du confort de leurs vacances estivales !

Pour toutes ces raisons, nous appelons toutes et tous les étudiant-e-s à participer à la journée de mobilisation pour le maintien de la session d’août ce jeudi 12 décembre 2019.

Un rassemblement aura lieu devant la salle du Conseil de Faculté (Géopolis 2129) à 14h.

Et une assemblée générale est prévue à 17h (Géopolis 1612).

D’autres activités sont prévues durant la journée, voir le flyer.

Catégorie(s) : Brèves, Prises de position

Comments are closed.