Par 25 octobre 2018

Référendum universitaire: nous trouverons le financement pour des prestations du FSE à 580 CHF!

Communiqué de presse

Lausanne, le 25 octobre 2018

Référendum universitaire: nous trouverons le financement pour des prestations du Fonds de solidarité étudiant (FSE) à 580 CHF!

 

  1. Nous avons demandé à M. Maillard de nous assurer que personne ne sera exclu de l’université pour des raisons financières. L’Université de Lausanne exmatricule après seulement 5 jours de retardtoute personne qui ne se serait pas acquittée de ses taxes. Après 5 jours, les frais de rappel sont de 200 CHF et les personnes n’ont que dix jours pour s’en acquitter. Cette question est directement en lien avec le référendum en cours à l’Université de Lausanne au sujet du Fonds de solidarité étudiant de la Fédération des associations d’étudiant-e-s (FAE). Ce fonds servant précisément à pouvoir payer d’urgence la taxe d’études y compris face aux menaces rapides d’exmatriculation. On rappelle qu’une immatriculation est une condition d’obtention de la bourse qui elle-même sert à payer ladite taxe…!
  2. À ce titre, nous écrivons en ce jour aux Conseillers d’État Mme Cesla Amarelle et M. Pierre-Yves Maillard afin que l’État débloque des fonds pour permettre de financer les services d’aides aux personnes en formation, y compris le FSE de la FAE qui en a besoin. En agissant au plus près du terrain et des réalités sociales, ces organisations sont un dispositif essentiel pour aider les jeunes en formation dans la détresse. Elles sont également essentielles pour aider et permettre à toutes et tous d’accéder à leurs droits en leur permettant de faire les demandes correctement et dans les temps ainsi qu’en les assistant dans les recours en cas de manquement de l’administration. Elles remplissent un rôle important également en termes de prévention sociale en évitant souvent que, par un manque d’aide financière au moment opportun, les études par exemples, les personnes finissent par se retrouver dans une situation de pauvreté à plus long terme.
  3. L’UNIL est une institution bénéficiaire de plusieurs millions. Ne suffirait-il pas de demander une aide financière pour sauver le budget du Fonds de solidarité étudiant (FSE)? La FAE l’a-t-elle seulement fait? Cela serait le minimum d’essayer! Quant à nous, nous avons fait notre part. Nous avons demandé aujourd’hui à la Direction et au Conseil d’État d’aider la FAE. Rappelons qu’il ne s’agit que de quelques milliers de francs! Allons, du nerf! Lundi prochain, n’oubliez pas de voter contre la baisse de 580 à 500 CHF. Une fois le référendum gagné, nous vous assurons que nous trouverons l’argent pour le financer. Si ce n’est pas avant.

 

Catégorie(s) : Communiqués de presse, Vaud

Comments are closed.