Par 24 septembre 2018

Action de protestation contre la baisse des aides sociales à l’UNIL

Communiqué de presse

Lausanne, le 24 septembre 2018

UNIL : pas d’économies sur le dos des étudiant-e-s précaires !

Action de protestation contre la baisse des aides sociales à l’UNIL

Ce lundi 24 septembre 2018, le syndicat SUD Étudiant-e-s et Précaires s’est rendu à l’Assemblée des délégué-e-s (AD) de la Fédération des associations d’étudiant-e-s (FAE) pour protester contre la coupe de CHF 80.- dans les montants du Fonds de solidarité étudiant (FSE). Ce fonds prévoyait jusque-là une aide de CHF 580.- par étudiant-e bénéficiaire et par année académique. Le FSE est un service d’urgence, financé par l’Université, que fournit la FAE aux étudiant-e-s les plus précaires, en leur payant des factures. Ce FSE vient pallier, avec le Fonds social de l’Université, aux manquements des autorités politiques et à l’insuffisance des aides publiques dans la garantie de l’accès démocratique aux hautes études pour les classes populaires. A ce titre, c’est un dispositif essentiel.

Nous avons interrompu le début de l’assemblée pour poser un ultimatum au Bureau de la FAE ainsi qu’aux délégué-e-s ; s’ils et elles ne reviennent pas sur leur décision de baisser les prestations à l’occasion de cette séance, alors nous lancerons un référendum universitaire, en entrainant ainsi la suspension de la baisse jusqu’à la fin du scrutin.

Qu’il s’agisse du service public en général ou de la FAE, avec qui nous collaborons par ailleurs, nous tenons à envoyer un message clair. La baisse des prestations sociales aux étudiant-e-s est une ligne rouge dont nous ne tolérerons pas le franchissement.

Si les fonds à disposition de la FAE ne suffisent pas, c’est le signe évident que la précarité augmente. Il ne s’agit donc pas de baisser les prestations, mais il faut que l’Université et le Canton allouent des ressources supplémentaires à ces aides, et ceci sans tarder ! Il en va ici, nous le répétons, de la démocratie des études supérieures.

De nôtre côté en tout cas, nous continuerons à lutter sans compromis et avec détermination contre les attaques sur les conditions matérielles des étudiant-e-s, qu’elles proviennent de l’État, du patronat ou des associations censées défendre les intérêts des étudiant-e-s.

SUD Étudiant-e-s et Précaires

Catégorie(s) : Communiqués de presse, Vaud

Comments are closed.