Par 24 octobre 2018

EPFL: mettons la MAN en échec

Mettons la MAN en échec

L’EPFL fera-t-elle le choix de l’illégalité cette année ?

Lors de sa décision du 6 mars 2018, la Commission de Recours Interne des EPF (CRIEPF) a tranché en faveur d’un élève et a annulé son expulsion de l’école suite à son échec au programme de Mise à Niveau (MAN). La commission qualifiait la MAN de « sélection » , l’exclusion « [violant] le principe de la séparation des pouvoirs », et concluait que l’EPFL n’avait pas les bases légales pour appliquer le système. Cette dernière a fait recours contre la décision et compte bien, malgré l’illégalité, maintenir le programme tel quel le semestre prochain.

Un numerus clausus à peine masqué

Instauré dès la rentrée 2016 sous l’impulsion de l’ancien directeur Patrick Aebischer, le cours de Mise à Niveau devait servir aux étudiants en échec à combler leurs lacunes de maths et de physique, au sein d’une classe unique, indépendante du choix de section. Cependant, sa mise en place s’avère bien moins louable : les élèves en échec au premier semestre avec une moyenne de moins de 3,5 sont automatiquement inscrits à la MAN pour le second semestre. Et sont définitivement renvoyés de l’école s’ils ne réussissent ensuite pas le cours, sans possibilité de rattrapage ! Alors que la norme universitaire impose de laisser au moins deux tentatives à chaque examen.

Les taux d’échec sont scandaleusement élevés ; l’inscription forcée à la MAN en cours d’année va à l’encontre du droit inaliénable des étudiant·e·s ayant obtenu leur maturité gymnasiale ou diplôme équivalent d’accéder aux hautes études : il s’agit clairement d’une épreuve de sélection, numerus clausus à peine masqué, dont le manque de base légal a été dénoncé par la commission de recours lors de cette affaire.

Mettons la MAN en échec

Le semestre universitaire avance, les prochains envois forcés à la MAN approchent, nous avons décidé de faire campagne pour exiger de l’EPFL qu’elle cesse d’imposer aux étudiant·e·s de suivre ce cours éliminatoire, et annule, pour celles et ceux qui choisiraient la voie de la MAN, les renvois immédiats en cas d’échec. Nous avons adressé aujourd’hui une lettre au directeur de l’EPFL. Nous lançons de plus une campagne d’affichage massif et de distribution de tracts pour informer les élèves, surtout ceux de première année qui sont en ligne de mire, et les inviter à se mobiliser contre ce système dysfonctionnel, injuste et illégal.

Après sa décision d’augmenter les taxes, l’EPFL continue d’aller à l’encontre de principes fondamentaux, l’accès au savoir pour toutes et tous sans discrimination ainsi que l’égalité de traitement en tête, et nous refusons de la laisser continuer sur cette voie !

Pour plus d’infos sur notre campagne, ou si tu veux y participer, envoie-nous ton adresse mail sur le site ou un message à info@sud-ep.ch!

Si tu veux coller tes propres affiches ou lire notre tract, les voila :

tract

Communiqué de presse :

 

Catégorie(s) : Brèves

Comments are closed.