Par 10 novembre 2014

Pétition : NON à l’augmentation de la contribution parentale pour le Rail-Check !

Le Rail-Check est une participation financière de l’État aux frais de transport des étudiant-e-s et des apprenti-e-s valaisan-ne-s pour les trajets de plus de 2,5 km. Jusqu’à cette année, les coûts étaient répartis entre les parents, la commune de domicile et l’État du Valais de la manière suivante : 1/3 pour les parents et les 2/3 restants répartis entre la commune de domicile et l’État du Valais.

Mais depuis le début de la crise budgétaire de l’État du Valais, le Conseil d’État, avec l’appui du Grand Conseil, mène une politique agressive d’austérité dans le budget de l’éducation publique. En plus des autres mesures drastiques d’économie, notamment la baisse de 1,2 millions de francs dans le budget des bourses d’études, cette année, ils ont également décidé d’augmenter la contribution parentale pour le Rail-Check à 50%, soit environ 16% de plus. L’État du Valais et la commune d’origine se répartissent les 50% restants, soit 25% chacun. Cette nouvelle mesure va encore précariser les étudiant-e-s et les apprenti-e-s issu-e-s des classes populaires.

Ensemble, il est temps de dire NON à cette énième mesure d’austérité !

pétition - Rail-Check

Téléchargez la pétition sur le Rail-Check en PDF

SIGNEZ EN LIGNE:

Pétition : NON à l’augmentation de la contribution parentale pour le Rail-Check !

Le Rail-Check est une participation financière de l’État aux frais de transport des étudiant-e-s et des apprenti-e-s valaisan-ne-s pour les trajets de plus de 2,5 km. Jusqu’à cette année, les coûts étaient répartis entre les parents, la commune de domicile et l’État du Valais de la manière suivante : 1/3 pour les parents et les 2/3 restants répartis entre la commune de domicile et l’État du Valais.

Mais depuis le début de la crise budgétaire de l’État du Valais, le Conseil d’État, avec l’appui du Grand Conseil, mène une politique agressive d’austérité dans le budget de l’éducation publique. En plus des autres mesures drastiques d’économie, notamment la baisse de 1,2 millions de francs dans le budget des bourses d’études, cette année, ils ont également décidé d’augmenter la contribution parentale pour le Rail-Check à 50%, soit environ 16% de plus. L’État du Valais et la commune d’origine se répartissent les 50% restants, soit 25% chacun. Cette nouvelle mesure va encore précariser les étudiant-e-s et les apprenti-e-s issu-e-s des classes populaires.

Ensemble, il est temps de dire NON à cette énième mesure d’austérité !

[signature]

Signer

Partager avec vos amis:

   

Catégorie(s) : Valais

Comments are closed.