Par 31 octobre 2017

Justice pour Lamin ! Manifestation ce mercredi 1er novembre

Dans la nuit du 24 octobre 2017, Lamin Fatty, requérant d’asile âgé de 23 ans, est décédé dans les locaux de la gendarmerie de Lausanne, dans des circonstances pour le moins obscures. Le Ministère public a d’ailleurs déclaré que les gardes-frontière qui l’ont arrêté s’étaient trompés de personne. Ce qui rend cette situation d’autant plus sordide qu’elle est inacceptable.

Hélas, le sort réservé à Lamin Fatty n’est pas étonnant. Il traduit de manière tragique le traitement infligé par l’État à nos frères et à nos sœurs de classe que sont les migrant-e-s. Relégué-e-s à un statut d’illégalité, tous les traitements, même les plus abjects, sont permis.

On se rappelle la manière inhumaine avec laquelle les autorités ont traité, l’année passée, Fahmi Kaçan, un réfugié kurde. Alors qu’il était hospitalisé au site de Préfargier du Centre neuchâtelois de psychiatrie, après avoir tenté de se suicider, il a, malgré son état, été expulsé vers la Hongrie, avec la collaboration dudit centre médical. On se rappelle aussi du cas sordide de cette réfugiée syrienne, en 2014, qui avait fait une fausse couche, faute de soins, alors qu’elle se faisait expulser en Italie avec son mari par les gardes-frontière.

Le collectif Jean Dutoit organise ce mercredi 1er novembre à17h sur la place de la Riponne à Lausanne une manifestation en soutien à Lamin et aux victimes de violences policières. Nous soutenons cette manifestation et appelons toutes et tous à y prendre part.

Justice pour Lamin !

Catégorie(s) : Brèves

Comments are closed.