Cotisations

Selon les statuts de SUD Étudiant-e-s et Précaires, « La cotisation s’élève à 60 CHF par année. Payable en une, quatre, ou douze fois. Toute personne ne disposant pas, de bonne foi, les moyens de s’acquitter de sa cotisation peut faire l’objet d’une exemption partielle ou complète par la coordination si elle en fait la demande et ce pour l’année en cours.« 

Une thune par mois seulement!

Afin d’assurer un bon équilibre entre indépendance financière du syndicat et les possibilité matérielle des étudiant-e-s et des précaires, nous avons décidé d’une cotisation de 5.-/mois.

Pourquoi faire ?

La cotisation permet le financement intégral des activités du syndicat. Parce que nous avons la volonté d’être totalement indépendant et autogéré, la première mesure est de ne dépendre de personne quand il s’agit d’argent.

Qu’est-ce que ça finance exactement ?

Beaucoup de choses. Mais notamment le tirage des journaux, tracts, affiches, etc., l’infrastructure internet, le coût des actions et des mobilisations. En plus de cela, SUD-EP constitue un fond de lutte à l’aide d’1/12ème de la cotisation, afin de pouvoir assurer en cas de grosse mobilisation. SUD-EP reverse aussi une part à la fédération syndicale SUD, comme tous les syndicats fédérés. Enfin, la cotisation assure une protection syndicale, professionnelle et juridique des syndiqué-e-s dans ses relations de travail.

Que faire si je veux me syndiquer et que je n’en ai pas les moyens?

Les statuts de SUD-EP précisent que « Toute personne ne disposant pas, de bonne foi, les moyens de s’acquitter de sa cotisation peut faire l’objet d’une exemption partielle ou complète par la coordination si elle en fait la demande et ce pour l’année en cours. » N’hésite pas à le demander, à nous le dire par mail (info@sud-ep.ch). L’argent ne doit pas être un frein! Nous voulons rassembler les étudiant-e-s et les précaires et non les diviser.

Une action de solidarité

Même si tu n’as pas besoin d’aide tout de suite, se syndiquer c’est assurer que notre organisation continue à avoir les moyens d’aider les autres. C’est une forme de solidarité, de collectivité.