Par 19 septembre 2018

Le Conseil d’Etat vaudois se fiche-t-il des étudiant-e-s ?

Seule solution aux retards : les subsides doivent être attribués automatiquement !

Banderole Basta devant le DFJC - 1er mai 2014 - Lausanne

Hier, le 18 septembre 2018 et jour de rentrée universitaire, nous avons écrit à M. Pierre-Yves Maillard, Conseiller d’État en charge de l’OVAM et du service des bourses d’études, pour qu’il prenne l’engagement que les retards excessifs vécus ces deux dernières années dans l’attribution des subsides et des bourses d’études ne se répéteront pas. Nous rappelons qu’un retard dans l’attribution du subside se répercute automatiquement sur la décision d’attribution d’une bourse puisque celle-ci est dépendante du premier.

Pierre-Yves Maillard, nous répond, par le biais du 20 minutes en ligne[1], qu’il n’est pas en mesure « de promettre qu’il n’y aura pas de retards ». Cela n’est pas acceptable. Ce sont toujours les plus précaires qui sont frappés. Gageons que les baisses d’impôt pour les entreprises prévues par la RIE III, elles, ne souffriront aucun retard.

Nous exigeons :

  1. Que l’État engage tous les moyens nécessaires pour répondre dans des délais raisonnables aux personnes. Les subsides comme les bourses d’études sont un droit, et celui-ci doit être respecté.
  2. Que l’attribution des subsides se fasse de manière automatique. L’État possède l’ensemble des données nécessaires à l’attribution immédiate des subsides à celles et ceux qui y ont droit. Comme cela se fait à Genève ou dans le Canton du Valais. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est en mesure d’écrire à toutes les personnes qui peuvent en bénéficier. Évidemment, le Conseil d’État parie sur le fait qu’un certain nombre de personnes ne demanderont pas leur subside et il pourra faire ainsi de substantielles économies. Cela n’est pas acceptable. D’autant plus que pour ce faire, l’État met en place une machine à gaz totalement absurde, faite de dizaines de milliers d’échanges de courrier alors qu’il suffirait d’attribuer les subsides directement. Là est la vraie solution aux retards prévus et maintenant assumés par le Conseiller d’État responsable des subsides et des bourses d’études.

[1] https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Etudiants-pauvres–dans-le-petrin-a-cause-de-l-Etat-14403376

Catégorie(s) : Communiqués de presse, Vaud

Comments are closed.